La vie fleurit par le travail… et c’est exquis !

La vie fleurit par le travail... et c'est exquis ! Image où je suis en train d'arroser des fleurs

Photo @Ronan Rocher de OIOO Studio

Que t’apporte ton travail ?

Est-il coloré, joyeux, fleuri, lumineux, beau, vibrant, vivant, épatant, intriguant, challengeant, épanouissant ou…. ennuyeux, déprimant, fatigant, lassant, rébarbatif, terne, triste, étouffant ?

Et si la vie pouvait aussi fleurir par le travail ?
Est-ce une possibilité pour toi ? Fais-tu en sorte qu’elle le soit ?

Aujourd’hui c’est la 8ème partie de la série pour décomplexer ta relation au travail et enchanter ta vision du monde, et aujourd’hui on enchante ✨ (tu peux découvrir tous les articles de la série ici)

Que t’apporte ton métier aujourd’hui et que voudrais-tu qu’il t’apporte ?

Te permet-il :

  • de te réaliser : te dépasser, apprendre de nouvelles choses, découvrir de nouvelles manières de faire ; de ressentir un accomplissement ?
  • de te définir (une identité) ?
  • de t’intégrer (socialement) ?
  • de te sentir utile ? D’avoir de la reconnaissance ?
  • de rencontrer de nouvelles personnes ou d’avoir des collègues que tu es heureux de voir chaque matin ?
  • de faire les choses bien, de faire de belles choses ? 
  • de t’exprimer ?
  • de découvrir de nouveaux lieux, de voyager ?
  • de t’occuper ? (et oui regarde le vide de certaines personnes lorsqu’elles passent à la retraite)

Tu peux approfondir ce sujet dans l’article que j’avais écrit sur le sens : Ton travail a-t-il un sens ?

Que voudrais-tu que ton activité professionnelle t’apporte de plus par rapport à aujourd’hui ?

Si ton job ne fait rien de plus que de te permettre de survivre (le minimum financier), que pourrais-tu ajouter, modifier, transformer pour que ta vie fleurisse (au moins un peu !) par le travail ? Et que ce travail ne soit pas uniquement associé à du labeur ?

Le travail dans l’histoire a souvent eu deux versants :

Si ce sujet t’intéresse, tu peux aller lire le livre passionnant de Laetitia Vitaud « du labeur à l’ouvrage ».

Alors t’épanouis-tu ? Es-tu dans la réalisation ou es-tu en train de t’éteindre sous ton fardeau quotidien ?

Si tu es totalement englouti.e par le labeur, c’est le moment de partir au plus vite avant que tu n’aies plus du tout d’énergie pour le faire. Tout du moins, de lancer des actions qui te permettent d’améliorer ton travail actuel ou d’en changer plus tard (ou encore d’en réduire son temps, en développant une autre activité en parallèle).

Car l’ennui, le terne, le gris ont un fort potentiel déprimant et quand tu es déprimé.e tu n’as plus l’énergie pour bouger. Tu n’attires pas les opportunités, ni les personnes qui pourraient t’aider. Alors tu t’englues, tu déprimes de plus en plus profondément. C’est une boucle vicieuse.

Car oui, ton activité professionnelle devrait être une de tes sources d’épanouissement (à toi de définir en quoi elle consiste pour toi, je te renvoie à la première partie de cet article). 

Et c’est vers cela que nous devrions tous tendre. Le travail représente 5 jours sur 7 (voire plus) de nos vies ! Alors si notre vie ne fleurit qu’un quart de notre temps de veille, c’est bien triste !

Le travail peut te nourrir de plein de façons selon tes besoins du moment, au-delà de l’aspect financier. Lorsque j’ai démarré mon activité en 2016, j’ai travaillé durant la saison d’été dans un magasin pour compléter mes revenus.
Et cela m’a fait un bien fou ! L’ambiance était très sympa, j’étais face au port (la vue et l’atmosphère nourrissait mes besoins de beauté et de nature), et surtout cela me faisait déconnecter l’esprit du développement de mon entreprise. C’était parfait pour cette période.

Mon témoignage personnel

En revanche ton épanouissement ne doit pas venir QUE de ton travail !

Si tu mets tous tes œufs dans le même panier tu prends de gros risque.

C’est comme cela que :

  • des personnes peuvent profiter de toi car tu as trop peur de perdre ton job (et les gens le sentent).
  • tu peux finir en burn-out, car ton travail est tout à tes yeux (à ce sujet je te renvoie à l’article précédent : Le travail c’est la santé. Vraiment ?).
  • tu te retrouves seul.e, car tu n’auras pas accordé de temps à ta famille et tes amis.
  • si tu perds ton travail, le sens de ta vie disparaît !
  • tu fais une dépression à ta retraite, car tu n’as rien d’autre dans ta vie.

Comme nous l’avons vu, que le travail fasse partie de ton épanouissement et ait du sens, c’est important. Qu’il soit seul à t’apporter sens et épanouissement, c’est problématique ! Le reste de ta vie doit également y contribuer.

D’ailleurs est-ce par le travail que tu dois t’épanouir ? Est-ce le travail qui doit être le Sens pour toi ? Ce n’est pas certain non plus ! Cela dépend de la situation de chacun. Car tout le monde ne « travaille » pas à la manière dont on le conçoit. Et si tu ne travailles pas / plus, ta vie n’aurait alors plus aucun sens ?

Une partie non négligeable de la population ne travaille pas au sens où on l’entend en général, c’est-à-dire en échange d’un salaire et dans un cadre défini. Déjà toutes les personnes, hommes ou femmes, qui ont arrêté de travailler pour s’occupent de leur(s) enfant(s) et du foyer. Les personnes qui s’investissent totalement dans des associations ou dans des projets personnels car elles peuvent se passer d’avoir des revenus durant une période, les retraités, les personnes en invalidités etc.

Il est alors nécessaire de changer de terme, parle-t-on toujours de travail ou d’activités au sens large ? À quel niveau se situe la limite, y en a-t-il réellement une ?

Une prise de hauteur

Ces points d’attention étant posés, oui c’est exquis que ton travail contribue à faire éclore de belles fleurs autant à l’extérieur que dans ton cœur !

Alors as-tu un juste équilibre entre ton épanouissement personnel et professionnel ?
Et le travail t’apporte t-il une partie de ton épanouissement ?

Car dans ce cas, ta vie tout entière peut devenir exquise 😉

👉 Pour recevoir dans ta boite mail les prochaines étapes pour décomplexer ta relation au travail et enchanter ta vision du monde, tu peux t’inscrire ici à l’Étincelle, la lettre mensuelle pétillante et créative.

👉 Pour ne plus être bloqué.e ou perdu.e dans ta construction professionnelle, tu peux découvrir les accompagnements individuels et réserver ta séance diagnostique offerte !

Dans le prochain article, nous décomplexons encore !
Et nous nous posons la question : tout travail mérite salaire ?

(et pour retrouver tous les articles de la série : décomplexe ta vision du travail, enchante ta vision du monde)

Partager l'article :
Article rédigé par Laure
Je suis Laure Brignone, créatrice d'UneÉtincelle. J'accompagne les individus et les organisations à décomplexer et réinventer leur (relation au) travail. Afin d'être partie prenante de l'évolution du monde professionnel de demain !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze − 11 =

CommentLuv badge