Ton travail a-t-il un Sens ?

Il y a 12 ans ce qui m’a motivé à aller vers un métier qui me correspondait réellement fut la question du Sens, ou plutôt de l’utilité. Je trouvais que mon métier n’avait intrinsèquement pas grande utilité (c’était bien sûr un ressenti de ma part !).

Pourtant je savais depuis le début que ce n’était ni ma voie ni ma place. Et cette question du sens est une des raisons qui m’a fait enclencher ma reconversion professionnelle plus rapidement.

Des mains tenant une guirlande lumineuse apportant de la lumière sur le sens de ce que l'on fait

Photo @Diego Ph sur Unsplash

Car le sens c’est ce qui nous donne envie de nous lever le matin !
Sans aucun sens comment avoir envie d’aller travailler si ce n’est pour survivre ?

Le sens est un sujet très vaste qui peut nous amener dans de multiples directions, autant psychologique, sociologique, économique, éthique, philosophique, spirituelle etc. Je commencerais à un niveau individuel par ce que chacun de nous met derrière son « sens du travail ».

Quel est Ton Sens du travail ?

Je t’ai donc demandé ce qu’était le sens du travail et plusieurs points reviennent souvent :

  • L’utilité revient très fréquemment, en particulier l’utilité sociale. Cette utilité peut être associée au fait de « créer de la valeur », de « résoudre des problèmes », de « transformer son environnement », d' »apporter quelque chose à la société » etc.
  • L’accomplissement et la possibilité de se dépasser, de progresser, de donner le meilleur de soi, de développer ses ressources, de s’épanouir est également porteur de sens. Nous devons oser plus, nous avons des objectifs à atteindre, ce qui est souvent moins le cas dans la vie personnelle. Le travail peut également apporter une forme de respect et de reconnaissance.
  • Toutefois ce sens tourné vers l’accomplissement fonctionne mieux lorsque les valeurs morales de l’entreprise correspondent à nos valeurs personnelles. Le sens est très lié à nos valeurs mais aussi à nos besoins et à nos moteurs, à ce qui nous motive. Ainsi par exemple intégrer la notion d’authenticité ou d’honnêteté à son métier peut apporter du sens.
  • Un autre point important qui donne du sens à ton travail est de retrouver de vrais rapports humains et de faire des rencontres : la création de lien social. Le fait de travailler avec, d’avancer et de construire avec un ensemble de personnes, de passer de bons moments.
    Ainsi un lieu de travail où l’ambiance est agréable est porteur de sens en soi car nous sommes heureux de retrouver les personnes qui travaillent avec nous.
  • Cela permet également de ressentir une appartenance, d’avoir le sentiment de participer à une aventure collective ; le sens est dans ce cas posé par l’entreprise.

Car oui le sens peut être donné par la société ou l’entreprise. Historiquement ce sens nous était généralement proposé, ce qui fait que la question pouvait être moins présente. Dans les sociétés traditionnelles chacun avait sa place et chaque mission avait un sens collectif : nourrir, guérir, protéger le village. La fonction donnait le sens d’une certaine manière.

D’ailleurs la recherche de sens apparait notamment lorsque tu ne te sens pas à ta place professionnellement. Car une passion, une vocation qui s’est présentée dès les études est elle-même le Sens !

Comment se construit le sens ?

Sens individuel et collectif

Ainsi le sens se construit en partie sur la base de tes valeurs. Si tu veux apporter de l’authenticité, si cela fait sens, c’est que la valeur « authenticité » est très forte chez toi. Le sens peut aussi venir d’une vision intérieure de ce que tu aimerais apporter, construire, transformer dans le monde.

Le sens peut aussi être proposé par un chef d’entreprise qui a une vision qui porte sa société. Si cette vision est partagée dans l’entreprise, il va transmettre un sens fort à ses employés. D’ailleurs il attirera des personnes qui partageront sa vision et chez qui les valeurs de l’entreprise résonneront.

Ce sens social se retrouve également au niveau de la Société, bien qu’il soit difficile à ressentir aujourd’hui ! Et cette perte de sens au niveau des structures comme les entreprises ou les états, doublée d’une période transformante et incertaine explique le besoin de trouver encore plus de sens actuellement et de le chercher individuellement. Car le sens est une boussole, un guide : le sens au-delà d’apporter une signification à ce que tu fais, te donne aussi une orientation.

Ainsi le sens est une construction entre ton être intérieur (ton caractère, ta vision, tes valeurs) et ce qui t’a nourri extérieurement (parents, environnements proches, écoles, entreprises, la société, le pays où l’on vit ). Les deux se fondant au cours du temps.

Le sens dans notre flèche du temps

Ton sens du travail se construit et évolue au cours du temps de par tes rencontres, tes influences, tes changements intérieurs et peut se créer, se révéler à travers cette flèche du temps.

Car le sens n’est pas forcément empreint de mot, de schémas mentaux. Il peut être un ressenti, une sensation : une sensation qui te guide vers un métier qui fait sens pour toi. Par sensation j’entends intuition, qui peut se matérialiser de nombreuses façons mais qui souvent s’exprime à travers ton corps, tes sens justement !

Dans ce cas le sens n’est pas encore défini, c’est un sens « futur » déjà préexistant sous forme de ressenti : un sens qui n’est pas encore révélé à ta conscience, au stade de la sensation.

Et si tu as suffisamment confiance en cette intuition, il n’y a en réalité pas besoin de sens ! Le sens étant donné par la confiance que tu as en tes ressentis.

Une femme observant une fleur, en connexion à son environnement pour revenir au sens de la vie

Photo @Sasha Kim

Le sens peut à l’inverse être un sens « passé » lorsque tu justifies tes choix après coup, que tu cherches un sens à ton parcours professionnel. La question se pose alors de savoir si tu crée ce sens ou si ce sens était déjà là et que tu le révèles en t’interrogeant :

– Ce serait le cas d’un parcours créé à l’intuition par exemple : le sens se révèle plus tard.

– En revanche s’il est créé pour apporter une cohérence au récit professionnel, le sens n’est plus une orientation, un guide comme avec l’intuition, mais une justification. Le sens du travail devient une justification de ta vie et de tes choix.

Mais cela a-t-il vraiment une importance ? Est-ce un problème de créer du sens à postériori ? Ton cerveau fait déjà cela à longueur de temps pour justifier la cohérence de tes actions et de tes pensées (afin de réduire la dissonance cognitive), pourquoi ne le ferais-tu pas pour trouver une cohérence à ta vie professionnelle ?

Cela devient en revanche problématique lorsque tu n’arrives même plus à donner un sens à ce que tu as fait, même rétrospectivement. Et dans ce cas comment retrouver du sens ?

Quelle utilité au sens ?

J’aime à croire que nous avons à apprendre à vivre plutôt qu’à survivre. Vivre totalement chaque moment de notre existence autant dans notre vie professionnelle que personnelle.

Or aller travailler car il le faut 5 jours sur 7, s’épuiser ou s’ennuyer à mourir (l’expression n’existe pas pour rien !) correspond à survivre 5 jours sur 7. Car le manque de sens pousse au burn-out (épuisement profond) ou au bore-out (ennui profond). Ces notions si présentes et si vivantes pour beaucoup de personnes à l’heure actuelle.

Car aujourd’hui dans de nombreuses entreprises, le sens actuel va à l’encontre de leur mission initiale et le salarié n’y perçoit plus aucun sens ! Celui-ci se retrouve dans une position de dissonance cognitive forte : « j’ai fait ce métier car je voulais être utile, apporter du réconfort, du soin, du bien-être, faire avancer la condition humaine à mon échelle. Et maintenant on me demande de le bâcler, voire même de fermer les yeux sur certaines choses pour répondre aux exigences des investisseurs et du marché. »

Ainsi aujourd’hui nous sommes nombreux à chercher du sens, ce sens que nous ne trouvons plus dans la société, les entreprises, les institutions. Alors nous le cherchons à un niveau individuel ou associatif. Et nous le cherchons pour nous donner une orientation, nous guider dans notre construction professionnelle.

(Si tu veux aborder le sens sous une angle plus philosophique mais toujours pratique, tu peux aller lire mon article co-écrit avec Martin Bolle « Pourquoi avons-nous besoin de sens ? » sur la Pause Philo).

Alors comment retrouver du sens ?

Au niveau individuel, la première étape serait de faire le point sur tes valeurs et tes besoins puis sur ce que tu as envie d’apporter aux gens, au monde (est-ce de la joie, du bien-être, de l’équilibre, de l’amusement, de la légèreté, de la connaissance, de l’évolution, de la facilité…).

Et pour t’aider à trouver quel est le sens du travail pour toi, tu peux aussi le penser à l’envers : « qu’est-ce qui n’a pas de sens dans le métier que j’exerce ? »

Mais avant tout pour retrouver du sens, il est nécessaire de t’extraire de ton tourbillon quotidien, de prendre du recul. Car sans prise de recul tu t’épuises et tu ne sais même plus pourquoi tu fais les choses.

Le recul comprend 3 étapes :

  • celle du repos, de la pause, du vide,
  • celle de l’amusement pour ouvrir ton esprit à d’autres perspectives,
  • et seulement après celle du recul sur ton activité professionnelle ou ta vie en général.

Si tu n’as pas reposé et aéré ton esprit, le recul ne se fera pas avec le cœur mais avec la tête, et les informations seront brouillées ! Or le sens est dans nos cœurs plus que dans nos têtes.

Cela te permettra également d’entendre ton intuition, cette petite voie qui ne crie pas et qui a besoin de calme intérieur pour s’exprimer. Car cette intuition peut-être le début de la construction d’un chemin empreint de sens.

Si tu es dans cette recherche de sens professionnel, tu peux également t’aider du guide offert sur les 10 étapes pour réussir ta transition professionnelle avec Sens, Confiance et Joie. Et si tu as besoin de réellement avancer et sauter le pas, tu peux découvrir l’accompagnement Métamorphose pour enfin créer l’environnement professionnel qui te convient et te fait vibrer.

Curieux ? D’autres articles à découvrir :

Femme devant son ordinateur en pleine créativité Et si la recherche du métier parfait bloquait ta reconversion ? - Lorsque nous sommes en transition professionnelle, nous avons cet espoir de tomber sur le métier parfait. Comme s'il allait finir par nous sauter à la figure ! Une quête du Graal sans fin alors qu'il est possible de faire différemment avec de bien meilleurs résultats.
Comment s’organiser pour y voir plus clair dans sa vie ? - En ce début d'année beaucoup d'entre nous ont besoin de ralentir. Un besoin d'intégrer tout ce qui s'est passé en 2020 et de prendre de la hauteur pour regarder au loin à travers le brouillard. Alors voici plusieurs manières de le faire dans cet article !
As-tu vraiment besoin de te faire aider ? - Peut-être n'est-ce pas dans tes habitudes de te faire aider ou tu as appris que "dans la vie on doit se débrouiller par soi-même". Alors que pourtant tu te sens coincé.e, perdu.e dans ton parcours. Alors qu'est-ce que cela va t'apporter de ne plus être seul.e ? Quels sont les vrais bénéfices d'être accompagné et à quoi faut-il faire attention ?
Partager l'article :
Article rédigé par Laure
Atypique, multipotentiel, tu es en transition professionnelle ? Je t'accompagne à trouver ta place avec sens, confiance et joie ✨

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

trois × 3 =

CommentLuv badge