Pourquoi choisir ?

Le choix…
Ce mot qui fait courir de nombreux curieux, explorateurs, multipotentiels !

Choisir.
Choisir entre plusieurs activités.
Choisir ce que l’on fait là maintenant au milieu des milliards de trucs que l’on veut faire.

Mais est-ce un problème de choix ou ce qu’il implique dans nos esprits ?
Comme “Engagement”, “Renoncer à ce que l’on n’a pas choisi”…

L’engagement

bateau attaché par des cordes

Crédit photo : Laure Brignone

Étrangement chez des personnes comme les multipotentiels qui changent souvent d’activités, d’avis, de lieux… Faire un choix semble être un engagement à vie !

Et oui car en face se trouve souvent des valeurs très fortes d’honnêteté, de franchise, de droiture, de fiabilité… Forcément “tu te dois” de respecter tes engagements.
Tu rentres alors dans une vraie problématique : si tu choisis cela tu dois t’engager pour longtemps. Or tu sais qu’il y a de grandes chances que tu te lasses rapidement.

Alors…
– soit tu t’engages et tu ne sais plus comment te sortir de cet engagement quelques temps après,
– soit tu ne t’engages presque jamais et tu te retrouves à faire peu de choses de peur d’être coincé(e).

Et pourtant, qu’est ce qu’un choix ?

Un choix se fait à un instant t en fonction d’un état d’esprit et d’un environnement. Un choix ne nous engage que sur le moment car on ne sait absolument pas de quoi le futur sera fait et qui l’on sera. Il est donc impossible de choisir pour le futur…

Que tu fasses de ton mieux pour respecter tes engagements est une chose, que tu maintiennes tes engagements lorsqu’ils te rendent malades et te gâche la vie en est une autre… Il y a aussi apprendre à arrêter, partir sans avoir l’impression de se trahir ou de trahir les autres. Bien sûr il y a un juste milieu à trouver entre la fuite trop rapide et le désengagement conscient, aligné à ce que l’on ressent au plus profond de soi.

Est-ce Renoncer ?

Le choix c’est aussi décider qu’à un moment t, tu mets ton énergie dans une, deux ou trois choses (parfois choisir c’est aussi garder plusieurs choses en parallèle) et que pour l’instant tu laisses de côté le reste. Tout simplement parce que tu n’es pas dans la capacité de tout faire en même temps. Alors tu choisis là maintenant les choses qui t’enthousiasment le plus, qui te parlent le plus, qui sont prioritaires, qui sont les plus importantes en ce moment.

Ce que tu n’as pas choisi, tu n’y renonces pas si cela est important dans ta vie. Tu décides juste de le mettre entre parenthèse durant une période car tu as besoin de mettre ton énergie ailleurs.
D’où l’intérêt d’avoir avec soi la représentation de son fil rouge, de l’ensemble des choses que tu aimes et veux faire. Elles sont posées et selon les moments tu te fixeras plus sur l’une ou l’autre. Ce schéma va évoluer aussi : de nouvelles choses vont s’ajouter, d’anciennes auront moins d’importances.

les multiples couleurs de nos choix

Crédit photo : Laure Brignone

La vraie question serait plutôt de décider quelle est la chose ou les choses prioritaires maintenant.
Car cela est normal que nos envies, notre ou nos métiers évoluent. Ils se nourrissent de nos nouveaux choix et expériences. Peut-être la difficulté est-elle d’accepter ce mouvement de la vie, ce flux. Cela nous permettrait sûrement de lier plus facilement nos choix successifs justement, de leur apporter une cohérence car ils seront faits en gardant nos connaissances et expériences d’avant, en conscience. Ils ne seront plus perçues comme des événements distincts et illogiques mais comme une trame qui évolue, qui s’enrichie. Et parfois cette trame fait quelques détours qui viennent apporter une pointe d’originalité et de couleur.

Des choix conscients, des choix de l’instant, des choix de liberté et non d’enfermement.
Peut-être est-ce notre regard sur ce qu’est le choix qui doit se transformer ?

Mais pourquoi choisir ?

Parce que tu n’es pas surhumain et qu’une fois que tu seras en burn-out tu ne pourras absolument plus rien faire durant une longue période… et qu’en plus tu risqueras d’en garder des séquelles autant physiques que mentales.

Parce que, bien que le temps soit infini (ou n’existe pas au choix !), pour nous il reste tout de même présent 😀 Certaines choses doivent être mises en priorité, au risque de faire tout en même temps mal ou de ne rien faire du tout !

Pour laisser de l’espace libre dans ta vie : reporter certaines choses à plus tard afin de te laisser des espaces, des moments non occupés, permet à l’inattendu d’apparaître avec de belles surprises. Car la nouveauté a besoin d’espace ! Or je pense que tu apprécies bien la nouveauté ? Si tu blindes ton temps et ton esprit, tu finiras par tourner en boucle et passer à côté de belles opportunités.

Parce que certaines choses sont tout simplement incompatibles entre-elles (comme travailler en France et vivre au Canada…) et que tu ne peux qu’en choisir une à un moment donné (ou trouver des alternatives : travailler en télétravail, alterner selon les saisons et les vacances…, c’est alors un nouveau choix !).

Parce que choisir peut aussi vouloir dire choisir de tout garder mais en organisant les choses dans nos têtes et dans notre temps afin de ne pas s’y perdre. Et forcément il sera tout de même nécessaire de prioriser…

En réalité choisir c’est juste décider et prioriser. C’est prendre la responsabilité de ta vie, ce n’est ni t’enfermer, ni renoncer, c’est poser une intention et concentrer ton énergie.

Alors comment choisir ?!

Mains tendus tenant chacune une fleur d'Hibiscus

Crédit photo : Florent Poujaud Le Cam de FloXographie.fr

Choisir c’est avant tout apprendre à sentir avec ton corps. Un choix fait avec notre intuition et notre ressenti n’est plus un choix mais une évidence. Tu sais que c’est le bon choix et tu ne te poses plus de questions… de choix !!

Mais nous avons souvent perdu cette connexion, notre mental prend le dessus et bloque ce ressenti. C’est primordial d’apprendre à se le réapproprier. Ton corps est le meilleur outil pour faire tes choix. Tu as aussi des outils plus rationnels, qui utilisent ton mental et peuvent être complémentaires comme les chapeaux de Bono. Mais ils sont une confirmation, le meilleur outil reste notre intuition et notre corps.

Car tu peux avoir à passer par un chemin qui au départ semble totalement illogique à ton esprit et n’a pas de cohérence évidente. Sauf que tu rencontreras peut-être une situation, une personne, un lieu, qui t’ouvrira des portes que tu n’aurais pu soupçonner. Et cela ta tête ne peut pas le savoir, c’est ton corps qui le ressent.

Et parfois ce n’est tout simplement pas le moment du choix ! Rien ne vient, tu es incapable de prendre une décision. Dans ce cas pars dans la nature un week-end ou en vacances et laisse reposer. Prends de la hauteur, extrais-toi de ton environnement quotidien. Quand ce n’est pas le moment ce n’est pas la peine de forcer.

Peut-être qu’une nouvelle idée va apparaître et que tu comprendras que tu étais incapable de choisir car les premières n’étaient tout simplement pas les bonnes. Ou encore ce qui va émerger va être une conjonction de plusieurs de tes possibilités. Mais le nez dans le guidon tu restes bloqué(e) sur l’un OU l’autre et l’association ne se fait pas.

Souvent quand je n’arrive pas à choisir c’est qu’aucune des deux choses ne va ! Une troisième se doit d’émerger et prend parfois un peu plus de temps… Ou quelque chose doit faire son chemin en moi qui va nécessiter de prendre du recul.

Donc tentons de résumer, quand tu n’arrives pas à choisir :

  • Soit ce n’est simplement pas le moment, prends du recul !
  • Aucun des choix proposés ne te convient, d’autres possibilités doivent émerger… Prends du recul et de la hauteur également.
  • Tu as quelque chose qui te correspond mais la peur de l’engagement te bloque (c’est un cas que l’on retrouve souvent dans les choix amoureux également…) : rappelle toi qu’un choix n’existe que en rapport à qui tu es aujourd’hui et à ton environnement. Personne ne peut savoir de quoi sera fait le futur et un choix évolue et peut se modifier, dans le respect des personnes autour de nous bien sûr (et on respecte mieux les personnes autour de nous quand on se respecte… Rester dans une situation qui ne nous va plus n’est pas se respecter).
  • Tu as peur de laisser le reste de côté : note ce que tu veux garder dans ta vie et rappelle-toi que le choix de tes activités n’est fait que pour une certaine période. Si cela te rassure tu peux refaire un point chaque mois sur l’ensemble de tes envies et revalider tes choix du moment ou les changer, réintroduire des choses, en enlever temporairement…
  • Tu n’arrives pas à prioriser, à voir, sentir ce qui t’inspire le plus à un moment donné et du coup tu ne fais rien, tu es bloqué(e). Peut-être est-il alors nécessaire de te reconnecter à ton enthousiasme, à ton corps pour sentir ce qu’il en dit et mettre sur off ton mental ! C’est aussi là qu’un accompagnant peut t’aider à faire le tri et à prendre de la hauteur.
Quelque soit le cas, la connexion à soi est l’outil principal pour faire un choix en conscience.

C’est ce que nous faisons ensemble dans la Métamorphose : apprendre à te relier à toi pour faire tes choix professionnels en lien avec ton intuition, en sentant que c’est là ton bon chemin.

Et toi qu’en penses-tu ? Comment prends-tu tes choix ? Dans quel cas est-ce le plus compliqué ?

Curieux ? D’autres articles à découvrir :
Au cœur des dunes de Libye
Au cœur des dunes de Libye - Une semaine à dormir à la belle étoile et à vivre pieds nus dans le désert de sable de Libye. Le désert remet les choses à leur juste valeur. Il nous plonge dans l’écoute du lieu. Il met face à soi.
Multipotentialiste et scanner, à la recherche de son fil rouge
Multipotentialiste et scanner, à la recherche de son fil rouge - As-tu de multiples envies, de multiples projets, de multiples talents ? Mais tout cela te perd et tu ne sais plus quel chemin emprunter ? En fait tu n'es pas seul et tu peux même y voir clair 😉
Rêver son temps en multidimensions : éloge de la pause
Rêver son temps en multidimensions : éloge de la pause - Enfant une année est une éternité. Puis les années s'accélèrent pour devenir un battement d'aile. Enfant on s'arrête regarder voleter le papillon. Adulte il ne rentre plus dans notre champs, invisible à nos yeux. Le temps est partout dans nos sociétés. "On n'a pas le temps" ni de prendre son temps, ni de vivre le temps. Alors si on faisait une pause ?

7 Comments for “Pourquoi choisir ?”

Vana

says:

Bonjour, je viens de lire ton article et je dois dire qu’il tombe mais vraiment pile au bon moment, il ne vient que confirmer des tas de questionnements, de pensées que j’ai moi-même compris au fil du temps. Et tu les as vraiment très clairement énoncées, de sorte que le mental va vraiment ancrer toutes ces bonnes idées!

Merci beaucoup!!

Le bonjour d’une ancienne “cliente ” accompagnée lors d’un coach.

Waterlylie

says:

Coucou Laure.

Merci pour cet article, je m’investis beaucoup actuellement dans mon activité plutôt tertiaire, encore et toujours des apprentissages (passionnant, bien sûr !) mais du coup j’ai laissé de coté toutes mes activités manuelles – un choix délibéré- mais en faisant cela je me suis rendue compte que ça ne fonctionne pas, en effet, mes petits bricolages, mine de rien, sont très porteurs. Je veux dire que, bricoler c’est une détente et mon esprit gambade et me donne plein d’idées. Le plus drôle, c’est que les idées ont un lien avec mon autre activité, … donc, je pense que le fait de ne pas avoir la tête dans le guidon en bricolant, m’inspire 😉
Du coup, pas besoin de choisir, satisfaction sur tous les plans. Pas de frustration…
Bonne journée à toi , bises

says:

Coucou Waterlylie, ravie d’avoir de tes nouvelles également 🙂 Oui c’est important de trouver notre bon équilibre et souvent les activités manuelles permettent de reposer notre esprit, et c’est vraiment primordial ! C’est pour cela que parfois choisir c’est choisir en conscience plusieurs choses car elles sont toutes nécessaires. Et comme tu le dis si bien, les choix sont liés à un moment et doivent être revus périodiquement pour vérifier que cela nous convient toujours.
Je remarque souvent que sur nos profils multiples, la partie manuelle et créative est ce qui permet d’apporter l’équilibre car en faisant un stop à notre mental, on se repose et notre cerveau a l’espace nécessaire pour créer et avancer en arrière plan. Au plaisir ! Bises.
Laure Articles récents…Pourquoi choisir ?My Profile

Roxane

says:

Salut Laure.
Merci pour ton article qui entre en raisonnance avec cette problématique du choix à laquelle j’ai l’impression d’être confrontée presque quotidiennement. En effet, la question de l’engagement est souvent au cœur de cette difficulté à accepter notre choix. Le choix m’apparait souvent non pas comme un problème de choisir entre une chose ou une autre, mais d’accepter ce choix qui est au final déjà fait et de cet engagement qui en découle. Il y aurait tellement de choses à dire sur l’engagement et ce sentiment de “devoir” quelque chose, la peur de décevoir si l’on ne parvient pas au bout de notre engagement et toutes les contraintes que l’on peut se mettre tout(e) seul(e). (Une prochaine idée d’article sur ce sujet ?) 😉
Choisir, c’est effectivement écouter cette petite voix intérieure qui nous souffle que notre décision est déjà prise. Le fait de rattacher cela à notre intuition et d’écouter notre corps, c’est tout à fait cela et si justement écrit.
Pour m’aider, je note depuis quelque temps mes idées, mes envies. Cela m’aide à prioriser, entre les projets sur lesquels je dois avancer en ce moment et ceux que je note pour “plus tard”, ainsi je n’ai pas l’impression de les mettre de côté, mais plus de mettre l’énergie au bon endroit sans avoir le sentiment de renoncer à des projets que j’aimerai concrétiser. 😉
En attendant j’ai toujours du mal à choisir quelle pizza commander, mais c’est plus un problème de gourmandise 😉
Belle journée à toi

says:

Coucou Roxane, merci pour ton commentaire qui enrichit ce sujet et nous donne de bonnes idées à mettre en pratique !
Effectivement la difficulté peut se situer à différents moments. Pour certains ce sera préalablement au choix (c’est plutôt mon cas !) et une fois qu’il est fait c’est ok, pour d’autres se sera d’assumer le choix effectué ou ce que le choix entraine.
Pour la peur de décevoir, je te dirais que l’on ne peut s’engager que sur ce que l’on sait et ce que l’on est aujourd’hui et tu ne peux t’engager pour ce qui sera dans le futur. Et comme tu le dis c’est souvent une pression que l’on se met soi-même plus qu’une pression que les autres nous mettent 😉 À creuser pour voir s’il y a un lien avec un côté perfectionniste également. Ce serait une bonne idée d’article en effet, il y a encore beaucoup de choses à dire sur le sujet et plusieurs manières d’aborder ce choix.
Et pour la pizza oui je vois bien 😀 Belle journée à toi !
Laure Articles récents…Pourquoi choisir ?My Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge