Au cœur des dunes de Libye

2016 ! Une mise à jour ou plutôt une refonte intégrale du premier article de ce blog !
4 ans plus tard. Déjà…

J’ai eu envie de vous conter une histoire avec un peu plus de photos et d’habitants du désert, un peu plus de texte aussi. A l’heure où il est bien difficile d’aller dans ce pays, une petite nostalgie m’a pris !

Les photos sont de la qualité de l’époque, c’est à dire de mon premier numérique ! Mais il avait bien résisté au sable, beaucoup mieux que tous les argentics qui m’environnaient 😉

C’était il y a 10 ans maintenant… une semaine à dormir à la belle étoile et à vivre pieds nus dans le grand désert de sable de Libye, l’erg Ubari, entrecoupé d’oasis.

Les dunes de l

Les dunes de l

Le désert remet les choses à leur juste valeur.
Il nous plonge dans l’écoute du lieu.
Il met face à soi.

Lorsqu’on marche plusieurs heures par jours dans des dunes, à monter et descendre, le calme vient petit à petit et les mouvements s’apaisent. Comme une sorte de flux et de reflux, un peu comme des vagues…

La plante des pieds en contact avec le sol cela fait un bien fou (excepté au niveau des gros orteils sur lesquels j’ai eu les deux plus grosses ampoules de ma vie !).

Oasis de l

Les dunes de l

Les dunes de l

Quelques plantes de l

A traverser de beaux oasis, manger des dattes sur les arbres, et se baigner dans l’eau la plus salée que j’ai connu (mes ampoules m’ont immédiatement dit “merci ! Maintenant tu SORS !”).

A s’endormir les yeux fixés sur des milliards d’étoiles et se réveiller entouré de marques de petites papattes de gerboises du désert. Il y avait tellement d’étoiles que la frontale ne me servait qu’à fouiller dans mon sac, la nuit la clarté du ciel suffisait (et il n’y avait même pas de lune !).

Fennec - désert de Libye

Dromadaires et chamelier - désert de Libye

Fennec - désert de Libye

Fennec - désert de Libye

Bon ok une nuit j’ai perdu mon dodo.
Notre guide, Albaca, me dit « ne te mets pas trop loin, tu vas te perdre la nuit venue »
“Oui oui” je lui réponds…
Deux heures plus tard je tournais une bonne demi heure autour du camps avant de retrouver sac et couchage…

Albaca notre guide - désert de Libye

Mussa,  notre chamelier - désert de Libye

Mussa, notre chamelier - désert de Libye

Et le pain fait dans le feu, c’était super bon ! Comme les petits dej pain huile d’olive.

Le matin, après quelques jours, Mussa, notre chamelier, me laissaient détacher une des dromadaires et la ramener au camps. Ils étaient trois (les dromadaires !) : Abzao, Ikewich et Aora. Mussa leur attachait les pattes avant durant la nuit, sinon ils pouvaient partir très très loin ! Et ils allaient déjà loin avec les pattes attachées.

(et pour information un dromadaire ça galope franchement :-p Petit souvenir d’une autre voyage dans le désert, marocain cette fois-ci, où une amie s’est écriée “y a un cheval qui galope autour de la tente !” bon le cheval c’était un jeune dromadaire… pas attaché du tout pour le coup !)

Groupe de dromadaires - désert de Libye

Dromadaire - désert de Libye

Dromadaire - désert de Libye

Dromadaire - désert de Libye

Je me demande parfois ce qu’ils sont tous devenus…

avion et aéroport de Libye

Curieux ? D’autres articles à découvrir :
Indonésie #2 – Java et ses temples : Borobudur
Indonésie #2 – Java et ses temples : Borobudur - La suite de Java, après Parangtritis et la mer, retour dans les terres ! Le temple de Borobudur n'étant pas loin, un passage s'imposait dans ce qui est l'un des plus grands stûpa indonésien.
Sultanat d’Oman #2 : Wahiba, le désert de sable
Sultanat d’Oman #2 : Wahiba, le désert de sable - Oman, entre eau, sable et roche : l'ocre du désert. La suite de notre voyage à travers les dunes, plantes, lézards et dromadaires de Wahiba Sands. On recule dans le temps et l'on revient sur notre deuxième et troisième jours dans le désert de sable....
Raies et Requins aux Maldives
Raies et Requins aux Maldives - Bébés requins et bébés raies barbotent dans leur nurserie... entourés de plein de petits poissons et de superbes coraux. Et il y a les mantas, magnifiques oiseaux des mers...

Ton livret gratuit sur la multipotentialité !

Prêt à recevoir des étincelles et ton livret sur la multipotentialité ? Avec les inspirations, métamorphoses, nouveautés d'UneEtincelle.

Votre adresse sera utilisée uniquement pour cette lettre

2 Comments for “Au cœur des dunes de Libye”

Véronique EBALARD

says:

les photos sont tellement belles que je vais les garder pour mes fonds d’écran… j’avais déjà pris les petits renards sibériens qui ont beaucoup attiré de commentaires de mes voisins de bureau.
Merci à ces photographes super-doués d’enchanter notre quotidien avec la beauté du monde.

says:

Merci beaucoup Véronique pour votre beau message !
Et je suis très heureuse qu’elles enchantent vos journées, ce sont des photos qui me tiennent particulièrement à coeur.
(en revanche les fennecs sont du Sahara ;-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge