Créativité : comment trier tes multiples idées ?

Es-tu de ces personnes qui ont plein d’idées en permanence ?
Pourtant tu ne sais pas quoi en faire, lesquelles mettre en œuvre et lesquelles mettre de côté ?

De multiples idées qui popent dans notre tête !

Les difficultés lorsqu’on as plein d’idées

En effet si tu as beaucoup d’idées tu es peut-être confronté.e à une ou plusieurs de ces difficultés :

  • Tu as tellement d’idées que tu n’arrives pas à choisir et au final tu ne mets rien en œuvre.
  • Tu lances plusieurs de tes idées en même temps et tu éparpilles ton énergie. Et tu ne vas pas au bout car d’autres idées arrivent et tu lâches celles en cours.
  • Toutes ces idées qui apparaissent finissent par te frustrer car tu aimerais qu’elles soient déjà en place pour passer aux suivantes. Car une fois l’idée arrivée, pour toi elle est imaginée et tu es déjà passé sur celle d’après. Sauf que la première n’a pas encore était mise en place… Et si finalement tu la mets en place, elle le sera dans la douleur et l’impatience. Ou elle sera abandonnée car la mise en œuvre t’ennuie et que les idées nouvelles t’enthousiasment plus !

(Tu peux également aller lire l’article précédent qui détaille les 3 grands étapes de la créativité et les difficultés que l’on peut rencontrer pour chacune : Trop ou pas assez d’idées ? 3 étapes pour équilibrer ta créativité)

C’est pour cela que certaines personnes très créatives ne passent pas à la réalisation et on l’impression de ne rien construire, de n’arriver à rien.

Car si tu ne transformes pas ton inspiration en matière, cela reste du pur esprit. Or nous sommes dans un monde de matière et rester intégralement dans l’esprit ne t’amènera pas à une réalisation personnelle.

Passer tes idées dans la matière

Un écrivain peut rester totalement dans l’esprit mais s’il concrétise par un roman qu’il vend, partage, alors il est passé dans la matière même si son contenu est intangible.
En revanche s’il a plein d’idées de romans, d’histoires, de scénarios qui restent à l’état embryonnaire ou qu’il remplit des pages qui n’aboutissent jamais à un produit fini, alors il est resté dans du pur esprit.

De même un chercheur qui va conceptualiser une idée et ensuite passer l’étude à d’autres personnes qui elles vont la réaliser, est allé au bout. Car son rôle est de proposer de nouvelles idées, produits, manières de faire. Son rôle n’est pas de la mettre en œuvre mais de préparer une étude pour les équipes qui le feront.
En revanche s’il ne pose pas son idée suffisamment clairement, qu’il ne fait pas l’étude nécessaire, qu’il se perd entre plusieurs idées à la fois, il reste dans les airs !

Certaines personnes n’aiment pas mettre en œuvre, ce qu’elles aiment c’est avoir des idées et les dérouler afin que d’autres personnes leur donnent vie. Mais leurs idées passent dans la matière même si ce n’est pas directement eux qui les réalisent : elles sont partagées et transcrites par d’autres.

Si tu fais partie de ces personnes là c’est ok, mais il te faut un métier en conséquence comme du conseil, de la stratégie, concepteur, créateur etc. Et un métier où d’autres personnes vont mettre en œuvre tes idées par la suite. Car ce peut être un raison pour laquelle tu as l’impression de ne jamais rien mettre en œuvre : ce n’est peut être pas fait pour toi !

Ces points posés, comment peux-tu faire pour utiliser ta créativité et ton inspiration en te réalisant, en ayant l’impression d’avancer, de construire, de te réaliser ?

Comment sélectionner tes idées et les réaliser

Une idée lumineuse sur un post it accroché au mur

Photo @AbsolutVision

1/ Organiser tes idées

Le premier point est d’avoir un fichier ou un cahier où tu notes les idées qui te viennent. Afin qu’elles sortent de ta tête et que tu ne t’épuises pas avec mille idées qui tournent en permanence !

En les notant tu vas également pouvoir les classer par thématiques, domaines de ta vie etc.

Tu peux également te faire une représentation graphique des idées d’un même domaine ou thématique. Quelque chose de synthétique qui te permette de voir l’ensemble de tes idées en un coup d’œil. En faisant cela tu trouveras des liens, des cohérences entre tes idées que tu n’avais pas captés auparavant et même peut être une nouvelle idée qui en regroupent plusieurs 😉

2/ Avoir une vision long terme de tes objectifs

Ensuite ce qui va t’aider à trier tes idées c’est savoir où tu veux aller. Car certaines de tes idées peuvent te faire dévier de tes objectifs ou ne rien t’apporter pour les réaliser. Les confronter à ta vision long terme, tes objectifs, tes rêves et envies est un second filtre.

Et il est nécessaire que tu fasses des points réguliers sur cette vision long terme car elle évolue avec toi. Et peut-être même certaines de tes idées la feront évoluer !

3/ Les passer au crible de ton intuition

Notre intuition nous fait souvent gagner beaucoup de temps en nous faisant ressentir ce qui est juste pour nous. Ainsi tu peux avoir des idées qui trottent dans ta tête mais dont tu « sens » que ce n’est pas encore le moment. D’autres en revanche peuvent te tomber dessus et tu « sens » que c’est maintenant, toute suite ! Cela ne s’explique pas avec des mots c’est ton intuition qui te parle.

En revanche tu peux faire en sorte d’être plus à l’écoute de ton intuition :

  • En prenant des moments de pauses, des moments où ton cerveau se repose et où il peut travailler en arrière plan pour te faire sentir ce qui est juste.
  • Mais aussi en apprenant à calmer ton mental et à accueillir tes émotions car tu entendras mieux ton intuition. Autrement le brouhaha dans ta tête l’empêchera de s’exprimer, car elle ne crie pas elle chuchote…

4/ Faire des points réguliers et prioriser

Faire des points hebdomadaires, mensuels sur tes idées va te permettre de :

  • Faire un point global sur les idées que tu as notées en vérifiant si telle idée est encore valable (sinon tu la supprimes de ta liste), si elle est aujourd’hui prioritaire ou peut attendre, si elle s’est transformée.
  • Contrôler la justesse de tes idées : quels sont tes objectifs du moment et quelles sont les idées qui matchent avec eux ?
  • Planifier la mise en œuvre des idées que tu as définies comme prioritaires.
  • Vérifier où tu en es des idées que tu veux réaliser et t’organiser : as-tu commencé ? Et si non qu’est-ce qui t’en a empêché ? En as-tu terminé certaines ? Comment s’intègre dans ton organisation les nouvelles idées que tu veux mettre en œuvre ?

Faire ce type de point te permet de te mettre vraiment dans l’action, de mettre tes idées prioritaires dans ton agenda pour qu’elles prennent vie. Et également d’observer les problématiques que tu rencontres sur cette mise en œuvre pour pouvoir mettre en place des outils ou actions pour les résoudre.

5/ Oser le passage à l’action

Une des difficultés dans la mise en œuvre de tes idées est peut-être que tu ne te sens pas légitime, que tu dévalorises tes idées ou que tu n’as pas confiance en ta capacité à les mettre en œuvre.

Si tu bloques à ce niveau, il est nécessaire que tu travailles sur ton syndrome de l’imposteur, l’estime de toi, la confiance, accepter d’être imparfait et d’échouer. Voici un article pour commencer à y réfléchir : Sors de la perfection, redeviens vivant ! Libre de tester et de faire

Comment j’organise et sélectionne mes idées

Je te partage ici ma manière de trier mes idées professionnelles afin que tu puisses voir comment les points précédents peuvent être appliqués. Mais tu devras trouver la tienne, créer ta propre boîte à outils en fonction de ton caractère et de ta manière de fonctionner.

Tout d’abord je note mes idées à des endroits différents et définis selon si c’est un nouveau projet, une nouvelle offre client, du contenu client etc…

Puis je fais des points réguliers d’organisation dans lesquels je priorise certaines de mes idées car elles sont en cohérence avec mes objectifs professionnels du moment :

  • Lorsque ce sont des idées en lien avec l’environnement immédiat et rapides à mettre en place, en général si je les sens je les réalise toute suite. Sinon elles s’en vont tout simplement.
  • Les autres idées font leur chemin sur la durée, et à un moment donné je sens que c’est le bon moment. C’est de l’ordre de « je me réveille et ça y est c’est là ». Donc c’est le ressenti, l’intuition qui arrive très vite dans la sélection.

Lorsque j’ai un doute sur l’intérêt d’une idée, je me connecte à moi-même pour voir ce qu’il se présente avec la question sur mon idée : je respire tranquillement, m’ancre à la terre et me connecte à plus haut que moi. Ensuite j’observe les images, idées, mots qui se présentent. Et j’ai en général ma réponse. C’est ma manière à moi de me connecter à mon intuition et à mon inspiration, à toi de trouver celle qui fonctionne le mieux pour toi.

Pour le choix de mes idées, j’utilise donc une approche concrète ET subtile ! Les deux ont tout autant leur place : l’intuition et la connexion avec de l’organisation, de la priorisation, de la cohérence avec mes objectifs.

J’imagine que cela ne t’étonne pas trop, c’est ma manière de faire en général 😉 Et si tu veux en savoir plus nous en avons parlé dans un entretien croisé avec Sabine Rainard : L’alliance du concret et de l’intuition

Alors dis moi : qu’est-ce qui te parle le plus dans mes propositions pour trier tes idées ?
As-tu une manière de faire que tu voudrais nous partager dans les commentaires ?

Partager l'article :
Article rédigé par Laure
Atypique, multipotentiel, tu es en transition professionnelle ? Je t'accompagne à trouver ta place avec sens, confiance et joie ✨

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

trois × 2 =

CommentLuv badge