Retrouve ta Joie : un voyage sensoriel, naturel et essentiel

Retrouve ta Joie : un voyage sensoriel, naturel et essentiel + fiche bonus !

Crédit photo : Florent Poujaud Le Cam de FloXographie.fr

Imagine…

Aujourd’hui tu te réveilles avec difficultés. Tu n’es pas totalement redescendu(e) dans ton corps, un de tes rêves reste en suspens dans ton esprit, tu ne saurais pourtant le raconter. Tu ne sais pas trop de quoi tu as envie, tu ne sais plus trop pourquoi tu dois sortir de chez toi.

Pourtant il fait beau, un rayon de soleil t’attire mais le siège devant l’ordinateur de ton bureau absolument pas… Alors tu fais quelque chose que tu ne t’étais jamais autorisé. Tu appelles ton travail ou tes clients et tu prends une journée, comme ça, subitement. Après tout tu ne te sens vraiment pas bien.

Tu pars dans la nature.
Tu vas rencontrer des arbres, des fleurs de printemps.
Tu vas sentir la terre sous tes pieds parce que le goudron tu en as marre.
Tu prends une journée pour toi, pour te ressourcer, pour comprendre où tu en es.
Tu prends une journée pour vivre plutôt que survivre.

Tu réalises que la plupart du temps tu survis, que tu t’es coupé(e) de quelque chose dans ta vie.
Un essentiel, profond, vital, flamboyant. Tu n’arrives plus à mettre le doigt dessus, c’est frustrant !

Et pourtant tu as envie de danser, de chanter sous ce rayon de soleil.
Sens-tu cette chaleur, cette lumière sur ton visage ? Où t’emmène t-elle ?
Vers un voyage que tu as fait il y a quelques temps ou un voyage imaginaire ?
Dans le regard de tes enfants qui virevolte dans la nature les yeux étincelants ?
Dans les yeux de tes parents te racontant les grandes fiertés de leur vie ?

Quelque chose remonte en toi, un appel, un souvenir, ton coeur qui sautille.
Serait-ce de la… joie ?? Aurais-tu oublié ta joie ? Aurais-tu oublié de danser avec la vie ?

Le monde ne t’en veut pas… respire et écoute

Je te parle à toi et je me parle à moi. La pression, les angoisses, le rythme de la vie peuvent petit à petit étouffer notre joie. C’est insidieux, tu ne t’en rends pas vraiment compte, ton coeur se ferme tout doucement.

Le coeur c’est la joie en médecine chinoise. Et oui la joie c’est ton coeur qui s’exprime, c’est ton coeur qui chante. Et notre coeur chante tellement mieux avec des choses vivantes comme la nature. Au fond de toi est un coeur qui bat. L’entends-tu encore ?

Pour beaucoup nous sommes dans un monde à cent à l’heure, nous devons assurer à plein de niveaux, toujours, et nous voulons que tout fonctionne… comme nous l’avons prévu et projeté.
Alors que cette projection nous restreint car elle est créée par notre vision du monde, nos croyances.
Pourtant nous gardons le contrôle, nous voulons garder le contrôle, il faut garder le contrôle !!

Sauf que tu n’es pas maître de ce qui advient dans ton environnement. Enfin pas tout à fait 😉

En même temps les choses que tu rencontres sont souvent là pour que tu avances, que tu comprennes.

Et pour comprendre tu dois lâcher ton contrôle. Tu dois d’abord accepter.
Accepter que les choses soient comme cela, qu’elles arrivent et que là maintenant tu n’y puisses rien.
Une fois seulement lorsque tu auras accepté, tu pourras trouver de vraies solutions, tu pourras réfléchir à pourquoi tu rencontres cela. Et tu pourras faire cette réflexion avec fluidité et non pas en contraction mentale, respiratoire et musculaire !

Non le monde ne t’en veux pas. Ni les gens. Ils font ce qu’ils peuvent et comme ils peuvent.

Alors si nous regardions les événements comme des occasions d’apprendre sur nous ?
De découvrir des chemins que nous n’aurions jamais emprunté sans cela ?

Plusieurs personnes m’ont avoué que la meilleure chose qu’ils leur soient arrivée fut de se faire licencier. Car cela leur a permis d’aller vers quelque chose qui leur convenait beaucoup plus, de faire le point. Ce qu’ils n’auraient sûrement pas fait (ou beaucoup plus tard), englués dans le confort d’un salaire régulier.

Car le changement n’est jamais simple lorsque l’on part d’une situation rassurante, plus ou moins confortable.
Il faut souvent une bonne dose d’inconfort, de négatif pour que l’on ose aller vers soi.

Et si tu n’attendais pas la limite, si tu te réveillais avant de t’effondrer ?

Quand nos sens nous réaniment

Une forêt, un océan, t’aide à aller vers toi.
Par l’espace qu’ils apportent, ils t’ouvrent les fenêtres de ton inconscient.
Des fenêtres compliquées à percevoir car souvent elles remettent en cause ton quotidien.
Donc tu ne les ressentiras qu’en dehors de ton quotidien.

Oui ressentir.
Elles arriveront à travers tes sens, car tu auras laissé un espace à ton corps et à ton esprit.

Si tu les laisses perler, se condenser, derrière apparaîtra peut-être une joie, une joie enfantine, pure, naturelle, simple et profonde. Une Joie abandonnée, cette joie lorsque tu lâches toutes tes attentes et tes peurs, que tu es juste ici et maintenant, dans le moment, dans l’écoute de la vie.

Cette joie, qui arrive à travers le lâcher prise, à travers la conscience de l’instant, passe par le corps et la nature. Car pour se mettre en contact avec la nature et nous-même on passe d’abord par nos sens, par notre corps. C’est grâce à eux que tu es en contact, que tu t’émerveilles, que tu découvres.

fleurs de prunier - Prunus

Crédit photo : Laure Brignone

On connait mal nos sens en réalité ! Ils sont souvent atrophiés en ville car autrement cela deviendrait vite invivable… Ou bien on les a refermés en raison d’une hypersensibilité difficile à gérer. Dans les deux cas on les oublie, on se sert du strict minimum. Ce parcours de redécouverte est tout simplement un parcours de découverte de soi. Car nos sens c’est autant le contact avec l’extérieur que le contact avec nous-même.

D’ailleurs sais-tu que nous avons bien plus que les 5 sens indiqués par… Aristote. Oui Aristote, ça date un peu, tu ne trouves pas ? Car rien que le toucher n’est qu’une petite partie de la somesthésie ou sensibilité du corps (si tu veux redécouvrir ce sens j’en ai parlé ici à travers des dessins ;-)). Je pourrais te parler de bien d’autres sens comme le sens de l’équilibre ou de la douleur par exemple.

Sans compter les autres sens non reconnus (comme l’intuition) scientifiquement (pour l’instant !). Pour ma part je considère l’intuition comme un 6ème sens (le 5ème étant donc la somesthésie qui regroupe plusieurs sens dont le toucher !). D’ailleurs l’intuition se sert souvent de nos autres sens pour s’exprimer, alors si déjà nous les connaissons mal et ne les écoutons pas, il va être difficile d’entendre notre intuition…

Et nos sens passent par notre corps… Oulala vaste sujet !! Notre corps qui est tant tiraillé dans nos civilisations. D’un côté on le malmène et de l’autre il faudrait qu’il colle à des normes précises. On oublie souvent que notre corps c’est le siège de notre esprit, de notre âme.
Alors peut-être pourrait-on commencer par respecter cette magnifique machine ?

As-tu déjà imaginé l’immense travail qu’il fournit ? La beauté de ce fonctionnement ? Des milliards de cellules actives en permanence ! Et même lorsqu’il fonctionne mal ou qu’il est malade, il fait déjà des prouesses.

Être conscient de son corps c’est être à l’écoute de ses sens… Pour cela chacun ses techniques, les bases étant la respiration, l’alimentation et le mouvement. Cela se décline en plein de manières, prends celles qui te parlent mais écoute-le et respecte-le. Ah et remercie-le aussi, même si tu trouves qu’il ne fonctionne pas assez bien 😉

Quand la nature nous éveille

Arbre magique de la forêt de Fontainebleau

Crédit photo : Laure Brignone

J’ai posté cette photo il y a quelques temps sur mon Instagram, prise lors d’un week-end dans la forêt de Fontainebleau. Elle représente la magie que l’on peut découvrir dans la nature en observant et en imaginant : cet arbre est majestueux mais il a une petite particularité en plus, un animal s’est caché dans son tronc, je te laisse le découvrir 😉
D’ailleurs sais-tu pourquoi la majorité des arbres ont leur tronc séparé en deux assez bas à Fontainebleau ? Si tu as la réponse n’hésite pas à nous la partager dans les commentaires, je me pose toujours la question…

La nature je t’en parle régulièrement. Je t’en parle dans mes articles, mes news, mon Instagram… Tu la vois beaucoup sur mes photos et dessins. Car se connecter à la nature c’est se connecter à Soi.

Et pourtant elle a été beaucoup rejetée comme quelque chose d’inintéressant, d’inutile. Il suffit de voir les croyances que l’on a encore sur elle : l’intelligence n’est réservée qu’à l’homme, la nature c’est la loi du plus fort, il n’y a que la prédation et l’instinct, etc… Heureusement beaucoup de points de vue ont évolué ces dernières années. La coopération entre êtres vivants est en réalité bien plus importante que la prédation. He oui … le fameux monde impitoyable auquel on nous a fait croire durant longtemps… impitoyable, bête et sans âme ! (d’ailleurs on dit une bête ?!). Aurait-on oublié que nous sommes une partie de cette nature ?

D’ailleurs les études faites dans le cadre de la biophilie prouvent que nous avons besoin d’elle. La biophilie est l’attraction innée des êtres humains envers la Nature et le vivant sous toutes ses formes. De nombreuses études prouvent que le contact avec la nature apporte des gains positifs en productivité, une augmentation des taux de guérison, une amélioration de l’apprentissage, une diminution du stress et de l’irritabilité, entre autres choses…

Si la biophilie t’intéresse, tu peux télécharger ces différents rapports :
“Impact du Design Biophilique dans les Espaces de Travail” et “Le Design Biophilique dans l’Hôtellerie”
Economie de la biophilie – Concevoir avec la nature, un atout économique
14 modèles de conception biophilique – améliorer la santé et le bien-être dans l’environnement bâti.

Je t’en parlerai sûrement plus en détail dans un prochain article car il y a beaucoup à dire !

La sylvothérapie, très développée au Japon, a pour but d’améliorer son bien-être en connexion avec un arbre ou à travers des “bains de forêt”. Et oui une marche dans la nature réduit le taux de cortisol, l’hormone du stress, nous apporte vitalité et renforce notre système immunitaire.

Sais-tu par ailleurs que les plantes d’intérieur permettent de réduire le taux de gaz carbonique et certains polluants dans l’atmosphère, d’humidifier l’air et de réduire le bruit de fond. Leur couleur nous est également favorable car le vert apaise l’esprit, apporte confiance, nous met de bonne humeur et nous rend créatif !

Enfin la nature nous ancre, nous reconnecte à la terre. Un bon ancrage est primordiale pour se déployer et se réaliser. C’est même la base si tu as envie de développer ton ressenti et ta spiritualité. Car partir dans les hauteurs s’en être bien ancré peut te faire décoller sans parachute (pour ne pas dire disjoncter !). D’ailleurs au yoga normalement on devrait commencer par s’exercer aux postures debout, un préalable indispensable qui renforce notre ancrage avant d’aller plus loin.

Mais ce ne sont pas les études qui vont te faire redécouvrir la beauté de la nature et la magie de ton environnement. Mais peut-être vont-elles te donner envie de t’y intéresser un peu plus si ce n’est pas déjà le cas ? En tout cas je l’espère !

Je propose toujours de commencer par observer la nature autour de soi. Car si tu n’as aucun contact avec elle, tu ne peux effectivement pas comprendre et ressentir tout ce qu’elle recèle… Donc commencer par la redécouvrir en observant, en ressentant, pour réouvrir la porte de l’émerveillement.

Si tu veux un bain de nature visuelle tu as les articles du Jardin Enchanté et de l’Echappée Magique sur le blog, ainsi que ma boutique photo magique qui regroupe les best of ;-).
Le mieux reste bien sûr d’aller dans la nature le plus souvent possible !

Et si tu as envie de partager une photo qui pour toi représente la joie, je serai heureuse de la partager dans la prochaine lettre de l’étincelle du Geckoo, et même peut-être ici !
Tu peux y associer un commentaire (ou pas) et j’indiquerai ton nom et site si tu en as un, sauf si tu préfères rester anonyme 😉 Envoie-là ici : mon mail.
Curieux ? D’autres articles à découvrir :
Ose. Maintenant ! L’action créatrice
Ose. Maintenant ! L’action créatrice - Plus tard c’est bien mais c’est quand ? Quand tu seras vieux ? Et si c’était aujourd’hui ? Fait quelque chose, ajoute autre chose... de différent.
Nombril de Vénus et habitants des murets
Nombril de Vénus et habitants des murets - Article spécial muret ! Le nombril de Vénus ou ombilic, oreille d'abbé (Umbilicus rupestris de son petit nom latin) est une plante vivace et caduque de nos régions de la famille des Crassulacées. Il est accompagné de ses voisines : fougères, géraniums, lierres, garance...
Au détour d’un chemin… la rencontre !
Au détour d’un chemin… la rencontre ! - La rencontre elle part d'un pas. Un pas vers quelque part. Rien qu'un petit pas au delà. Parfois rien qu'un détour, un changement de route. Aujourd'hui je prends la rue d'à coté, pour changer, peut-être ...

2 Comments for “Retrouve ta Joie : un voyage sensoriel, naturel et essentiel”

Amandine

says:

Un moment de joie, c’est lorsque je découvre dans ma boîte mail un message d’UneEtincelle, qui me dirige vers un article qui fait écho en moi… Oui, il attise cette petite étincelle et je me dis “tiens… ?”… C’est bon de sentir cette vie en moi, même si c’est furtif… C’est déjà ça… Merci beaucoup ! Ça m’a donné une idée : noter sur un petit carnet les petits moments de joie que je peux rencontrer…

says:

Ooh merci Amandine ! Quel joli commentaire !
C’est une belle idée de noter tes moments de joie, cela aide à voir les choses sous un autre angle et à faire émerger le positif 😉
Et n’hésite pas à venir nous dire si cette petite étincelle grandit et décide d’illuminer tes moments de joie afin de les rendre encore plus vibrants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge