Une interview multipotentielle avec Anais, l’Adequat Mot en quête de sens !

Je suis très heureuse d’accueillir Anais et son esprit pétillant et lumineux !
Anais cherche avec nous l’Adequat Mot en quête de sens.
Serais-tu un caméléon de l’écriture ?

Anais portrait

La multipotentialité et toi !

Que signifie pour toi la multipotentialité ? Quand et comment as-tu pris conscience de ta multipotentialité ?

Je suis très curieuse de nature. Je m’intéresse à beaucoup de choses. J’aime apprendre, découvrir. J’aime écrire… J’aime la cuisine, j’aime les voyages. J’ai du mal à me concentrer et à me contenter d’une seule chose. J’aime mon nouveau travail mais voilà que six mois plus tard je m’en suis déjà lassée…
Difficile à accepter pour moi, incompréhensible pour les autres.

J’ai 30 ans. Je n’ai que 30 ans. Je suis jeune. Je suis une génération internet. Génération tablette. Génération smartphone. Génération zapping aussi. Je suis impatiente. Quand je clique sur un lien internet je veux que la page s’ouvre immédiatement. J’ai besoin d’immédiateté, d’instantanéité. Quand je regarde la télé, j’ai toujours ma tablette à côté de moi et parfois un livre ou un magazine en plus.
Quand je travaille, j’ai besoin d’avoir de la musique en fond sonore. Je ne sais pas faire une seule chose à la fois. Je m’ennuie si je n’ai qu’une activité. Je m’ennuie très vite.

Au début, je pensais que cette lassitude était la cause de mes changements d’emplois successifs. Je pensais que je partais parce que je m’étais lassée. C’était le cas bien sûr, mais en partie seulement. J’ai beaucoup cherché depuis quelques mois à savoir pourquoi je me lassais si vite de tout ? Quand je me lasse d’une activité, ça ne signifie pas que je ne veux plus du tout faire cette activité, ça veut dire qu’il me faut d’autres activités en plus. Ca veut dire que la première activité ne me suffit plus.

Parfois j’y pense et me dis qu’heureusement ça ne concerne que la sphère professionnelle ! Je n’ai pas changé de mari, ni d’enfants !

Je pense avoir trouvé une réponse à cette question à travers le concept de « multipotentialité » (Même mon correcteur orthographique automatique ne connaît pas ce terme !).
J’ai découvert ce terme pour le première fois sur le groupe Facebook de Lyvia de jemecasse.fr, au cours d’une discussion avec d’autres membres du groupe. A partir de ce moment là, j’ai fouiné sur le net pendant des heures afin de lire un maximum de choses sur le sujet. Et plus je lisais, plus je me sentais soulagée, libérée, délivrée (spéciale dédicace à mes monstres !).

Une soif d’apprendre compulsive, une curiosité insatiable, l’envie de comprendre davantage. La multipotentialité, à mon sens, c’est le fait d’être passionné par de nombreux sujets. La société te dit que tu dois choisir une voie et t’y consacrer. La multipotentialité c’est tout l’inverse. Quand on est multipotentialiste, on a plein de cordes à notre arc. On ne s’épanouit qu’en ayant la possibilité de toucher à tout ce qui nous intéresse.

Quand j’ai lu ça pour la première fois, j’ai eu une révélation. Je me suis dit : « on parle de moi là ! » « C’est pour ça ! » et ça m’a fait un bien fou. De voir que je n’étais pas la seule. Que ce n’était pas grave. Que je n’étais pas inconsciente ou insatisfaite chronique.

La grande roue

“Cette photo c’est la grande roue de Lille à la période des fêtes. Elle est lumineuse. Elle brille dans le noir, dans l’obscurité. Un peu comme peut briller notre idée créative… Je la vois aussi comme une roue dans laquelle chaque rayon représente l’un de nos talents. Ils brillent tous et forment un ensemble. Ca me fait penser au portefeuille de compétences dont je parle dans ce que j’écris.”

Comment trouves-tu ton équilibre en tant que multipotentialiste dans la vie de tous les jours et quels sont tes multiples intérêts, envies, réalisations ?

Je m’intéresse à la multipotentialité depuis peu mais j’essaie de l’intégrer dans mon quotidien afin de m’organiser en conséquence et je m’aperçois au fil du temps que cela m’aide beaucoup. Je gagne en efficience et en productivité. Je gagne en sérénité aussi tant dans ma vie personnelle que professionnelle. Le fait de pouvoir mettre un mot, la multipotentialité, sur mon incessante envie de changement, m’a permis d’y voir clair et d’accepter. La multipotentialité participe à la définition de moi, de mon profil, de ma personnalité.

Aujourd’hui je suis salariée et indépendante.

J’ai en effet créé mon entreprise de Rédaction – Correction – Orientation.
Après 10 années de salariat dans le monde de l’éducation et de la formation, milieu qui me plaît beaucoup, il était temps pour moi de créer mon emploi sur mesure. Un emploi qui me permettrait d’allier lecture-écriture et éducation-formation. Au début je me suis dit que ce n’était pas possible. Que ça n’allait pas ensemble. Et puis je me suis rendue compte qu’en étant mon propre patron, j’étais libre. Libre de faire ce que je voulais, comme je le voulais ! Et moi ce que je voulais, c’était travailler dans plusieurs domaines en même temps.

Voilà comment est née Adequat Mot.
Je propose donc des prestations diverses. Je suis amenée à rédiger, à corriger, à conseiller, à orienter…
Je corrige des travaux déjà rédigés. Tous types de travaux : mémoires, rapports, lettres, courriers, site internet, blog, flyers, romans, ebooks… Tout ce qui est écrit peut être (et devrait être corrigé).

Je propose si nécessaire une réécriture partielle de certains passages car même s’il n’y a pas de fautes à proprement parlé, la tournure de la phrase peut parfois être lourde ou maladroite.
Je rédige des travaux divers : présentations, articles de blog ou de presse, CV, lettres de motivation, fiches métiers, etc… Je réécris, je reformule pour certaines commandes. Pour toutes ces prestations, je rends mon travail invisible. L’auteur initial comme le lecteur, ne doivent pas ressentir mon intervention. Mon travail est d’améliorer la qualité déjà existante. Je donne la touche finale. Mais ce n’est pas mon empreinte que je dois laisser. La personnalité du document ne doit pas se confondre avec la mienne. J’ai un profond respect pour les travaux qui me sont confiés.
Mon empreinte, je la garde pour mes écrits personnels. En ce moment j’écris sur mon expérience en lien avec la multipotentialité.

Lors de certaines commandes, je peux également intervenir dans un rôle de conseil en écriture. Je me place comme un compagnon de route sur le chemin de l’écriture. J’interviens alors durant le processus créatif et non pas une fois cette étape terminée. Mon rôle est alors de lever les freins et de donner des clés permettant de fluidifier le récit.

Enfin, je garde un peu de temps pour continuer le conseil en orientation scolaire qui m’intéresse toujours. Je souhaite d’ailleurs en dépoussiérer les pratiques.
L’école continue de demander à ses élèves quel métier ils souhaitent exercer. C’est une erreur. Comment pouvons-nous demander à un enfant de 15 ans quel est LE métier qui l’intéresse ???

  • D’abord, il est très probable qu’ils exerceront de multiples métiers au cours de leur vie. Ensuite, 60% des métiers de 2025 n’existent pas encore aujourd’hui. Arrêtons de leur demander l’impossible. Questionnons les jeunes sur ce qui a du sens pour eux.
  • Intéressons-nous à leurs compétences au-delà des résultats scolaires tellement limitants.
  • Explorons avec eux leurs talents, leurs potentiels, leurs centres d’intérêts.
  • Apprenons-leur que la meilleure façon de réussir sa vie professionnelle, c’est de répondre à ses aspirations profondes. Mais encore faut-il les écouter !

Allée dans la forêt

“Cette photo je l’aime beaucoup. Je l’ai prise lors d’une balade en famille dans un parc proche de chez moi. C’est la forêt, l’obscurité, mais les rayons du soleil percent malgré tout.
C’est l’obscurité et la lumière, la chaleur du soleil et la fraîcheur de la forêt.”

Permettons-leur d’ouvrir les portes vers leurs idées et de croire en eux. L’accompagnement que je propose permet au jeune de se découvrir et de choisir ce qui lui convient et ce qui fait sens pour lui. Il avance en confiance vers ce qui lui tient à cœur, ce qu’il y a d’essentiel pour lui. Il apprend à se connaître lui-même. Il est en mesure d’aller chercher les ressources qu’il a au fond de lui-même. Il se trouve, se révèle et découvre ce qui fait sa force. Grâce à cet accompagnement, il prend conscience de ses talents et peut choisir la vie personnelle et professionnelle qui lui correspond vraiment. Il peut avancer et se projeter vers la vie qu’il s’est choisi. 

Ma meilleure expérience du salariat reste le poste que j’occupe actuellement. J’ai trouvé ici un manager qui sait détecter chez ses collaborateurs leur potentiel et qui n’hésite pas à l’utiliser à bon escient. Il n’hésite pas à proposer des formations ou des postes différents pour leur permettre d’évoluer et de se développer encore davantage. Il manage de façon très pertinente. Je ne me sens pas enfermée ni bridée. Je suis libre de faire, de proposer, d’innover, de changer.

Cela signifie bien qu’il y a des entreprises qui peuvent permettre à une personnalité multipotentialiste de se réaliser tout en étant salarié. Peu d’articles en parlent. On y lit presque à chaque fois que pour que le multipotentialiste soit heureux, il faut qu’il soit indépendant. Je pense qu’en effet cela doit bien aider puisque l’indépendance participe directement à la créativité et à la liberté. Cependant il me semble important de nuancer. A chaque individu ensuite de faire son choix, d’expérimenter afin de trouver ce qui lui convient le mieux. Chaque personne, multipotentialiste ou pas, doit créer sa vie, créer sa propre méthode, sa propre façon de travailler, d’être performant. Chacun doit apprendre à se connaître pour ensuite déterminer son propre mode de gestion de lui-même, de son énergie et de son potentiel.

Depuis que je me sais multipotentialiste, j’ai réellement l’impression de mieux me connaître. D’être plus en phase avec moi-même, avec qui je suis et qui je veux être. Je me sens aussi plus alignée avec mes envies et mes besoins. Je me sens plus forte, plus compétente.

Le temps est-il un problème pour toi ? Comment t’organises-tu pour gérer tes domaines variés ?

Mmmm, le temps est encore un problème pour moi oui. Je travaille à améliorer ça mais c’est compliqué. J’ai fait le choix pour le moment, d’être salariée, et, indépendante. Evidemment que le temps est un problème, et de taille !

Je suis très impliquée dans mon activité salariée. J’aime ce que je fais. Et je veux donner le meilleur de moi-même.
Mais je veux aussi développer ma société. Je veux que ça marche. Je sais que je peux aider. J’aime ça.
J’ai donc 2 emplois, 2 enfants, 1 mari et ma journée n’a que 24h, c’est vraiment un problème !
 😉

Je dois travailler à une organisation encore plus efficace.

Gâteaux

“C’est une partie importante de ma personnalité :
j’adore la pâtisserie et je passe beaucoup de temps en cuisine.”

Ton entourage comprend-il ton fonctionnement ? As-tu eu des périodes difficiles avec tes proches à ce sujet ?

Mon entourage a eu beaucoup de mal à me suivre, à me comprendre et à accepter. C’est d’ailleurs encore le cas pour certaines personnes. Mais ce n’est pas grave. Ca ne l’est plus.

J’ai été élevé dans l’idée qu’il est grave de ne pas avoir d’emploi. Qu’on ne peut pas rester dans cette situation. Que cela peut nous causer des ennuis. Qu’il faut travailler dans le sens « être salarié », avoir un patron et faire ce qu’on nous dit de faire. Jamais nous n’avons abordé la création d’entreprise.

J’ai plusieurs fois démissionné de CDI… Je vous laisse imaginer les réactions de mon entourage. Personne ne comprend ! Avec la conjoncture actuelle, comment puis-je oser faire ça ? Mon mari a su combattre ses doutes et ses craintes. Il était important pour moi d’avoir son accord, son aval, sa bénédiction pour changer de cap. Impossible de faire sans. Nous sommes mariés, nous partageons notre vie, nos joies, nos bonheurs, nos soucis et notre argent aussi ! Alors si je risque de me retrouver sans emploi et donc sans salaire, et bien nul doute que ça le regarde aussi. Et son accord il me l’a donné.

La famille d'Anais marchant de dos dans une allée

“Voilà mon cercle intime. Mon cercle familial restreint : mon mari et mes enfants. Ils sont ma vie.
Une très très grande partie de ma vie. Sans eux je ne serai pas où je suis ni qui je suis.”

La vie est faite de choix, c’est vrai. Certains sont simples et d’autres le sont moins. Mais chaque jour, nous devons choisir comment vivre. Moi j’ai choisi. Je considère que c’est à moi de choisir ma vie et non aux autres (l’entourage ou la hiérarchie).

Alors même que mes proches me pensaient déraisonnable à ces moments-là, j’étais en réalité en train de prendre ma vie en main. J’étais en train d’annoncer au monde que j’étais la seule à pouvoir décider de ma vie !

Quelle(s) aide(s) aurais-tu aimé trouver sur ton parcours et quel est ton projet de vie aujourd’hui ?

J’aurais aimé connaître plus tôt le concept de multipotentialité. Je pense que ça m’aurait aidé à vivre certaines situations et que j’aurais passé le cap de la création d’entreprise plus tôt. Mais je ne regrette rien. Mon expérience fait de moi celle que je suis. Grâce à toutes ces expériences je me suis constituée un portefeuille de compétences bien utiles dans mes activités.

Mon projet à long terme est de pouvoir quitter le salariat et vivre de ma société. Mais je laisse le temps au temps. Je privilégie la qualité à la quantité.

Créativité, nature et multipotentialité

Une ou des image(s), musique(s), chose(s) que tu associes à la multipotentialité ?

La photo de la plage ci-dessous.
Un feu d’artifice aussi. Chaque étincelle pouvant représenter tour à tour une compétence, un talent et un projet.

La mer et la montagne

“J’aime cette photo parce qu’elle représente le champ des possibles. Il y a les contraires : la mer et la montagne. Et entre les deux, un vide qui selon moi est rempli de possibilités.”

Que représente la nature pour toi (plantes, animaux, voyages…) et a t-elle une place privilégiée dans ta vie ?

Quand je prends le temps de la regarder, ce qui n’arrive pas assez souvent je le reconnais, je trouve la nature merveilleuse. Elle a de telles capacités. Elle est si bien organisée… Quand on dit que la nature fait bien les choses je pense que c’est vrai.

Les animaux font partie intégrante de ma vie en revanche. Petite j’ai toujours voulu en avoir, c’est arrivé assez tard mais c’est arrivé. Depuis que je me suis installée avec mon mari, nous avons toujours eu un ou plusieurs animaux. Nous gardons volontiers les animaux de l’école des enfants lors des weekends ou des vacances et nous avons aussi été bénévoles pour l’école des chiens guides de notre ville. Je veux que mes enfants vivent entourés d’animaux, qu’ils n’en aient pas peur et qu’ils les respectent.

Si je te dis “une étincelle” et “multipotentialiste” qu’imagines-tu, que vois-tu, que ressens-tu ?

L’étincelle me fait penser à l’idée qui t’arrive quand tu t’y attends le moins. Celle qui survient là, comme ça, d’un seul coup ! Celle qui s’impose.

L’étincelle me fait aussi penser à la possibilité. C’est la possibilité d’un feu. C’est le début de quelque chose. Ou pas. L’étincelle donnera peut-être quelque chose d’autre. Ou peut-être rien.

As-tu des sites de personnes multipotentialistes que tu as envie de partager ?

Le site de Lyvia, jemecasse.fr. C’est une personnalité très positive et inspirante.
[J’ai d’ailleurs interviewé Lyvia ici : La créativité comme fil rouge, une interview avec Lyvia multipotentielle)]

Et mon amie Caroline, www.tisserdesliens.com, qui exerce au cœur de l’humain. Nous en avons encore parlé il y a peu…

Merci Anais ! J’aime ta fraicheur, ta spontanéité et ta vivacité. Tu nous rappelles qu’il est important de s’écouter tout en respectant ce qui est le plus important pour nous, pour toi ta famille.
Et qu’il n’y a pas une manière d’exprimer sa multipotentialité professionnellement, mais autant de possibilités que de personnalités ! A chacun de découvrir la sienne 😉

Pour retrouver Anais, sur son site internet Adequatmot et sur les réseaux sociaux : sa page pro, sa page dédiée à la multipotentialité.

J’ajoute le groupe de discussion Facebook que nous avons ouverte avec Anais et Marie : Multipotentialité, pourquoi choisir ? Un groupe pour se sentir compris et pour échanger avec des personnes ayant le même fonctionnement. Venez nous rejoindre !

Curieux ? D’autres articles à découvrir :
Petit manifeste de la multipotentialité
Petit manifeste de la multipotentialité - Curieux, enthousiaste, plein d’envies d’exploration et de projets depuis… toujours ? Vous avez du mal à faire des choix dans vos activités et projets et à les relier en un tout cohérent ? Vous êtes probablement multipotentialiste ! Je n'aime pas trop les cases. J'ai tendance à être un peu réactive aux termes définissant des personnes. Pourtant la première fois que j'ai lu un article sur la multipotentialité je m'y suis reconnue et cela m'a fait un bien fou. Et il semblait que nous étions plusieurs dans ce cas ! Alors qui es-tu ? Qui suis-je ?
Une interview avec Waterlylie, acceptation de soi et renaissance
Une interview avec Waterlylie, acceptation de soi et renaissance - S'accepter pour mieux se recréer et remodeler sa vie ! Waterlylie, en pleine transformation, se réalise dans le marketing de réseau, lui permettant d'allier la création artistique et ses nombreux intérêts 😉
Partager l'article :

6 Comments for “Une interview multipotentielle avec Anais, l’Adequat Mot en quête de sens !”

edmée Bunod

says:

J’aime énormément cet entretien,je retrouve la complexité d’allier une vision multi- dimension, à une société qui recherche l’expertise dans l’un! Comment être reconnu dans ces multi-talents et pas comme quelqu’un d’instable.
Encore merci pour l’éclairage de la multipotentialité, je l’ai moi découverte sur la chaîne you tube de Fabien Monjo et cela a été un vrai soulagement de découvrir ce concept.

Laure

says:

Merci Edmée pour ton retour. Oui le sujet de l’instabilité revient souvent sur nos profils et ne sert pas à grand chose, mis à part à déprécier les gens… A nous de voir les côtés positifs de notre mode de fonctionnement, et il y en a beaucoup 😉
Et je suis heureuse si ce concept t’aide, c’est tout son intérêt !

Christelle

says:

J’aime lire les témoignages de multipotentiels. Cela m’aide puisque je me découvre en même temps.
Par contre, je préfère signaler une erreur dans le texte. Étant donné qu’Anaïs aime écrire correctement, je crois qu’elle aimerait corriger le mot «emprunte» qu’elle utilise deux fois dans le même paragraphe. Écrit comme cela, il s’agit du verbe «emprunter = prendre quelque chose». Dans l’utilisation qu’elle fait de ce mot, il faut écrire «empreinte».
Mais, merci encore une fois de mettre à notre disposition ces témoignages revitalisants.
Christelle

Laure

says:

Merci Christelle pour ton commentaire. J’aime beaucoup faire ces témoignages, je les trouve tous très riches et avec chacun leur univers spécifique.
Et oui tout à fait pour l’empreinte j’ai corrigé, très bonne remarque !

Elise

says:

Bonjour,
Merci pour ce témoignage, ça donne de l’espoir.
Dans ce cheminement il y a des jours positifs et des jours plus difficiles. Aujourd’hui à la lecture de ce texte, je ne peux pas m’empêcher d’être amère.
Quand j’ai découvert que j’étais multipotentialiste (et zébrée), j’ai ressenti un soulagement énorme, une vague d’optimisme qui a duré des mois. J’ai beaucoup lu sur le sujet, me suis fait coacher pour identifier mes talents, mes passions etc.
Sauf ce que je ne savais pas encore c’est que ça n’allait pas me permettre de trouver un emploi (je suis au chômage depuis 7 mois). ça m’a permis de me connaître, ce qui est fantastique, mais dire que ça permet de “choisir” sa vie professionnelle, là je ne suis plus trop d’accord. Il y a un moment où il faut qu’il y ait quelqu’un en face qui veuille bien vous recruter et/ou qui considère que vos talent sont utiles. J’attends toujours, malgré une persévérance et une volonté de fer pour décrocher quelque chose.
J’ai identifié mes talents, mais ils sont inutiles, ils ne “produisent” rien. Et je me retrouve bien embêtée. Se dégagent de mes bilans des talents pour la conceptualisation & la réflexion, pour l’analyse et la compréhension de situations complexes, l’écoute et les conseils … Mais qu’est ce que j’en fait quand je lis les offres d’emploi et que j’ai l’impression de venir d’une autre planète (et surtout de ne pas être utile, ce qui est difficile à vivre) ?
Parfois, mieux se connaître et se comprendre ne suffit pas. Encore faut-il trouver en quoi ses talents peuvent être utiles. Car salarié ou indépendant, le principe est tout de même que quelqu’un vous paie pour un service…
Voilà, désolée ce n’est pas très enthousiasmant, je l’aurais lu hier j’aurais peut-être réagir différemment.
Peut-être aurez-vous une autre lecture, je suis preneuse 🙂

says:

Bonjour Elise,

En terme de lecture, peut-être avez-vous déjà trouvé, il y a beaucoup d’articles sur le site. Vous avez une 30ène d’interviews ici (https://uneetincelle.fr/lhumain/interviews/) et des articles de fonds (https://uneetincelle.fr/lhumain/multipotentialite/) dont :
– Le petit manifeste sur la multipotentialité : https://uneetincelle.fr/petit-manifeste-de-la-multipotentialite/
– Multipotentialiste et scanner, à la recherche de son fil rouge : https://uneetincelle.fr/multipotentialiste-et-scanner-a-la-recherche-de-son-fil-rouge/
– Comment trouver ton fil rouge : exercices, exemples et principes : https://uneetincelle.fr/comment-trouver-ton-fil-rouge/
Vous pouvez aussi aller voir les vidéos sur la chaine youtube (https://www.youtube.com/c/LaureBrignone)

Pour ce qui est de votre reconversion, 7 mois n’est pas si long que ça pour se connaitre et évoluer ! Pour ma part ma reconversion a pris 5 ans, de tests de différents métiers, de formations et de travail sur moi pour vraiment me connaitre, prendre confiance et savoir où je voulais aller. En outre un talent est utile de base, il est une part de vous ! Vos talents révèlent avant tout ce que vous aimez faire, là où c’est fluide et ils peuvent s’appliquer à plein de choses. C’est à vous de désirez sur quoi vous les appliquerez.
Et c’est aussi à vous de définir avant tout où vous désirez aller et non aux offres et aux employeurs. Tant que vous n’êtes pas au clair avec votre valeur et les activités que vous désirez faire, il sera difficile de trouver. En revanche n’hésitez pas à tester des choses ! C’est en faisant et en testant que notre chemin se construit petit à petit et que l’on découvre où l’on se sens le mieux. Vous pouvez aussi prendre un poste durant quelques temps tout en sachant que ce n’est qu’un passage et continuer à avancer sur votre recherche en parallèle.

C’est une double approche : connaissance de soi et approfondissement de nos envies et actions et tests en parallèle (ou alterné !). Et chacun va à son rythme en fonction de ce qu’il a déjà posé avant !
En tout cas je vous souhaite de créer un beau chemin où vous vous sentiez en accord avec vous même 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − treize =

CommentLuv badge