Une interview de Sébastien, créatif, voyageur et multipotentialiste assumé

Sébastien, écrivain, conteur, photographe, musicien et parfois graphiste,
un voyageur qui suit ses envies et ses rêves sur le chemin de la vie et sur les routes du monde.
Sébastien Chion de dos sur une digue

Crédit photo Céline Fernbach de celinefernbach.com

La multipotentialité et toi !

Que signifie pour toi la multipotentialité ? Quand et comment as-tu pris conscience de ta multipotentialité ?

Je crois que j’en ai toujours été conscient. J’ai toujours cherché à trouver un moyen de satisfaire plusieurs passions en même temps. Je cherchais comment en rassembler plusieurs sous un seul et même projet. Mon premier vrai projet multipotentiel était un livre (graphiste) de nouvelles (écrivain) illustrées en photo (photographe).

Je me suis souvent (modestement) reconnu dans les philosophes des lumières : pour être philosophe, il fallait tout savoir, s’intéresser à tout, toucher à tout. Et pour moi, c’était parfaitement logique : pour comprendre la vie, il faut s’intéresser à tous ses aspects…

J’ai découvert le mot « multipotentiel » il y a quelques mois. Je n’aime pas les étiquettes, mais celle-ci avait cela de pratique qu’elle me correspondait quand même beaucoup !

Comment trouves-tu ton équilibre en tant que multipotentialiste dans la vie de tous les jours et quels sont tes multiples intérêts, envies, réalisations ?

Je cherche le plus possible à travailler sur des projets faisant appel à plusieurs compétences. Le livre mentionné juste avant n’est qu’un exemple. J’ai commencé à réfléchir à un projet de construction de maison quand j’ai réalisé que j’avais toutes les compétences requises pour mener le projet à bien. En solo.

Je voyage aussi beaucoup. Le fait de devoir m’adapter régulièrement à des situations nouvelles dans des contextes inconnus me force à être débrouillard. À faire souvent appel à ma capacité à m’adapter. Je fais du bénévolat, je m’implique parfois dans des associations… des milieux où savoir faire beaucoup de choses a beaucoup plus de valeurs qu’être un spécialiste.

Mais je suis en quête constante de l’emploi idéal. Du moment où je pourrai utiliser toutes mes compétences en même temps. Cette quête me motive et me dynamise. Elle me fait aller de l’avant en me forçant à trouver sans cesse de nouvelles idées. Le dernier projet en date : devenir photographe sous marin !

Sébastien Chion dans un bateau sur un lac

Le temps est-il un problème pour toi ? Comment t’organises-tu pour gérer tes domaines variés ?

J’ai la chance depuis quelques mois d’avoir énormément de temps pour moi : j’ai arrêté de travailler. Le temps de me réorienter et de me retrouver.

En général, quand je me lance dans un projet, je m’y consacre à fond. Plus le projet est stimulant, et plus je vais m’y investir. Délaissant mes autres intérêts pendant quelques temps. Et puis une fois un projet terminé, je m’en trouve un autre. Il m’arrive de ne pas toucher à mon piano pendant plusieurs mois.

J’ai eu une longue période où je n’arrivais plus à écrire. J’ai laissé ranger mon appareil photo pendant très longtemps, avant de le ressortir, tout heureux… je saute d’un projet à un autre, d’une passion à une autre… mais les plus importantes reviennent toujours à un moment.

Ton entourage comprend-il ton fonctionnement ? As-tu eu des périodes difficiles avec tes proches à ce sujet ?

Je crois qu’avec le temps (j’ai 36 ans) mon entourage s’est habitué et a appris à me comprendre. Les personnes qui ne pouvaient / voulaient pas me suivre ont fini par sortir de ma vie. Je suis aujourd’hui entouré de gens passionnés et passionnant, qui m’encouragent dans mes rêves et qui, souvent, me remercient de les faire rêver. Parce que oui, je passe un peu pour un fou un peu rêveur, dans ma façon de vivre…

Sébastien en cracheur de feu

Crédit photo Céline Fernbach de celinefernbach.com

Quelle(s) aide(s) aurais-tu aimé trouver sur ton parcours et quel est ton projet de vie aujourd’hui ?

J’ai toujours eu le soutien de mes parents, et c’était primordial pour moi. Savoir que j’étais soutenu, qu’ils acceptaient mes changements de projets et mes nombreux voyages m’a beaucoup aidé.

Aujourd’hui, mon projet de vie est un peu flou. L’argent étant malheureusement un facteur à prendre en compte, je cherche un travail qui me permette de m’épanouir tout en gagnant un peu d’argent.
Le monitorat de plongée et/ou la photographie sous marine sont les deux candidats principaux.
Dans le même temps, j’espère me faire reconnaître comme écrivain. Avec trois livres auto édités et un quatrième en quête d’éditeur, je sais que je continuerai à écrire et que l’écriture prendra de plus en plus de place dans ma vie. Si je pouvais trouver dans mes mots de quoi subvenir à mes besoins, ce serait parfait.

Créativité, nature et multipotentialité

Une ou des image(s), musique(s), chose(s) que tu associes à la multipotentialité ?

J’ai toujours été impressionné par les multiinstrumentistes. L’un de ceux qui m’a le plus marqué, je crois, est Shane Philips. Guitariste, chanteur, percussionniste, joueur de didgeridoo… tout cela en même temps.

Comme je le disais au début, j’associe aussi fortement la multipotentialité aux philosophes des lumières.

Sébastien Chion jouant du Shakuhachi

Que représente la nature pour toi (plantes, animaux, voyages…) ?
A t-elle une place privilégiée dans ta vie ?

Je passe énormément de temps dans la nature. J’aime énormément randonner en montagne. C’est un endroit qui m’apaise et qui me fait rêver. La nature me détend, me permet de me relaxer, de me vider le coeur et de me calmer l’esprit.

Pour autant, j’aime tout autant les villes qui sont sources perpétuelles d’idées, de défis et de découvertes !

Si je te dis “une étincelle” et “multipotentialiste” qu’imagines-tu, que vois-tu, que ressens-tu ?

La première réponse qui m’est venu en lisant cette question, c’est « Léonard de Vinci ».
Et dans un deuxième temps, je vois un champ infini de possibilité. L’étincelle, c’est le déclic déclencheur…

Sébastien Chion portrait

Pour retrouver Sébastien Chion :

Merci Sébastien, j’aime ta manière d’aborder tes activités en assumant totalement ton mode de fonctionnement multipotentiel – en mettant en évidence ses forces – tout en étant dans ta recherche d’équilibre en mouvement 😉 Et puis tu m’as donné envie d’aller plonger !

Pour échanger et se rencontrer entre multipotes
Venez nous rejoindre sur les groupes Facebook et Meetup « Multipotentialité, pourquoi choisir ».

Et pour aller plus loin
Je propose des accompagnements individuels pour trouver votre équilibre professionnel et vous reconnecter à votre essentiel en y associant nature et créativité.

Curieux ? D’autres articles à découvrir :
Multipotentialité et unification : l’éparpillement n’est pas une fatalité !
Multipotentialité et unification : l’éparpillement n’est pas une fatalité ! - Multipotentialité ne signifie pas inconstance, instabilité et éparpillement. Il est possible d'unifier, d'intégrer tous ces pans de nous dans nos activités professionnelles. C'est l'histoire d'un bilan de 5 ans, l'histoire d'une unification de multiples facettes.
Jenny globe loveuse multipotentialiste ou comment assumer ses choix de vie
Jenny globe loveuse multipotentialiste ou comment assumer ses choix de vie - Jenny, blogueuse et écrivain en mode serial-expat globe loveuse ! "Jusqu’à ce que tu me contactes, je persistais à croire au fond de moi que j’avais un sérieux problème ; mais en fait, je vois que je suis normale, juste dans une « normalité » différente :-)"
Underwater : les fonds marins en photos
Underwater : les fonds marins en photos - Une immersion dans l'antre des poissons et des coraux, dans l'océan des tortues et des raies mantas; et le plongeur, animal étrange dans ce royaume.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge